Lors de la rencontre, Daniel Bloch a présenté à M. Levan Davitashvili les raisons de notre investissement en Géorgie. Chocolats Camille Bloch veut être responsable de l’approvisionnement de sa matière première stratégique. Nous avons choisi la Géorgie car ce pays jeune et dynamique profite d’une culture de la noisette très présente et souhaite la renforcer.  En y apportant des techniques modernes de culture avec le greffage de noisetiers, nous contribuons à soutenir la Géorgie dans un secteur à forte croissance.

Nous avons commencé en février 2021 à planter les premiers plantons qui seront greffés en mars 2022.

M. Levan Davitashvili a été honoré de découvrir l’entreprise Chocolats Camille Bloch et se réjouit de cette collaboration fructueuse qui va contribuer au développement de l’agriculture géorgienne.

 

«Bilanz» et l’entreprise de statistiques Statista ont procédé à un classement des entreprises écoresponsables. Parmis les entreprises suisses qui on réduit leurs émissions de gaz à effet de serre le plus ces dernières années, se trouve aussi Chocolats Camille Bloch SA. Entre 2014 et 2019, l’entreprise est parvenue à réduire son intensité d’émissions, autrement dit ses émissions de gaz à effet de serre par million de francs de chiffre d’affaires réalisé, de 33% en moyenne. Camille Bloch occupe ainsi un enviable deuxième rang dans le nouveau classement des entreprises suisses écoresponsables.

Lien à l’article publié dans “Le Temps* le 5 mars 2021